Retenue à la suite d’une consultation internationale en 2002, l’équipe d'urbanistes Treuttel-Garcias-Treuttel et associés a conçu un projet de recomposition urbaine autour de vingt terrasses paysagères, qui partent de l'Arche pour rejoindre la Seine à Nanterre. Telle une colonne vertébrale, ce vaste espace public recréé des connexions latérales entre les quartiers et restaure les liens avec La Défense et la Seine.
Les Terrasses sont réalisées au fur et à mesure de la construction des immeubles résidentiels ou de bureaux qui les bordent.

Un projet structurant le territoire

Cinq séquences ponctuent les Terrasses :

  • La séquence des Terrasses 18 à 20, sera située au cœur des Jardins de l’Arche au pied de l’Arche de La Défense.
    La programmation prévoit l’aménagement d’une promenade longue de 600 mètres qui rattrape le dénivelé de 13 mètres entre l’Arche de la Défense et le boulevard Aimé Césaire. Cette promenade permettra d’assurer les transitions de niveaux entre les Terrasses et la dalle de la Défense. Des kiosques et pavillons animeront l’espace public. Parvis et promenade ont été pensés pour accueillir les spectacles de l’Arena Nanterre La Défense
  • Les Terrasses de l’Arche (Terrasses 12 à 17) démarrent sur le boulevard Aimé Césaire et s’achèvent sur la Terrasse 12 en belvédère, à 6 mètres au-dessus de la place Nelson Mandela. Cette hauteur permet de profiter de la vue vers la Seine et l’Arche et d’installer des locaux d’activités sous la Terrasse. Une alternance de logements et de bureaux ponctue cette séquence avec des rez-de-chaussée commerciaux et des équipements.
    L'Epadesa mène une réflexion pour l’installation d’une aire de jeux sur la Terrasse 17 en face des logements.
  • Les Terrasses de l'Université (Terrasses 6 à 11) sont traitées sur le thème des "jardins de campagne". Une aire de jeux a été aménagée sur la Terrasse 11, en face de la Résidence Pesaro.
    Une promenade végétalisée, aménagée à l'arrière des Résidences Pesaro et Lilas Sun, offre un cheminement de 3 mètres de large qui invite à la flânerie.
    La séquence des Terrasses 7 à 8 verra le jour en 2017. Elle est connectée au projet Cœur de quartier mais aussi à l’Université Paris Ouest Nanterre-La Défense et à la Cité des Provinces Françaises. Cette séquence sera également reliée à la gare multimodale Nanterre-Université par des rez-de-chaussée commerciaux situés le long du boulevard.

D’un point de vue technique...

Sous les Terrasses passe l’autoroute A14. Pour des raisons de sécurité, il est donc impossible de construire sur les Terrasses mais seulement en bordure de celles-ci.
Les  îlots constructibles, de 98 mètres par 24 mètres répondent à des prescriptions urbaines spécifiques : alignement obligatoire en rez-de-chaussée, obligation de retraits dans les étages, protection climatique par marquise…

Une Terrasse se décompose en cinq bandes parallèles correspondant à cinq aménagements différents :

  • le boulevard de Pesaro, de 22 mètres de large, avec un alignement de tilleuls et de candélabres, une voirie double sens avec stationnement,
  • un trottoir doté d’'une piste cyclable, la noue, large de 7 mètres, jardin densément planté, inaccessible au public.
  • les terrasses plantées sur 30 mètres de large, avec des traverses pour la circulation perpendiculaire,
  • la promenade piétonne, de 20 mètres, qui propose un double parcours le long des Terrasses,
  • le long de chaque nouvel immeuble, les escaliers qui redonnent une horizontale propice au développement de rez-de-chaussée commerciaux

La gestion des eaux est un élément fondamental dans l'élaboration du projet. L’eau de pluie est récupérée et stockée après filtrage, pour l’arrosage, évitant le rejet des engrais à l’égout. Une surverse vers la noue permet de retenir quelques heures les eaux d’orage afin de maîtriser les débits vers les réseaux d’assainissement publics.