L’agence François Leclercq a été missionnée en 2009 pour travailler sur l’élaboration du pré-projet opérationnel et stratégique de l’Epadesa. Ce document traduit la vision et l’ambition du développement du territoire de La Défense Seine Arche sur les 20 prochaines années.

Un territoire à l'échelle métropolitaine

L’enjeu est de garantir la cohérence et la qualité urbaine du projet de la Seine à la Seine, d’assurer son insertion à une échelle locale, territoriale et métropolitaine, dans le contexte du Grand Paris. Le projet conçu par l’Agence François Leclercq met en avant l’appartenance du territoire à des échelles et des géographies multiples, identifie les investissements publics ou privés qui agissent comme «déclencheurs» de l’aménagement urbain ainsi que les liens à conforter pour ancrer le territoire et assurer une continuité entre les différentes centralités de ce territoire.

Une réflexion sur l’Axe Seine

Les deux Etablissements publics d'aménagement, de La Défense Seine-Arche et du Mantois Seine-Aval, ont relevé le défi de faire préciser par Antoine Grumbach et son équipe leur vision sortie de la consultation sur le Grand Pari(s), en 2008-2009, sur un territoire de moins grande échelle que l'ensemble Paris-Rouen-Le Havre. En retournant le regard, habituellement dirigé vers Paris, cette étude génère une représentation nouvelle : elle met en valeur la cohérence d’Axe Seine, dans la longue durée et la géographie, montre comment le fleuve branche sa pluralité et comment les enjeux de développement durable jouent un rôle majeur de mobilisation.

Cette étude propose une vision d’aménagement pour un territoire de 1,5 million d’habitants dont quelques opportunités majeures vont structurer le développement : Eole, la ligne nouvelle Paris-Normandie, le canal Seine Nord Europe, les réserves du Louvre à Cergy, le projet de port à Achères…

Cette vision se compose en 4 objectifs

  • prendre place dans la grande échelle, 
  • révéler l’identité d’Axe Seine,
  • fabriquer un territoire exemplaire du développement durable,
  • favoriser la dynamique économique d’Axe Seine,

Et 3 scénarios

  • la Seine et sa vallée,
  • Eole, ses effets sur le développement,
  • le tressage des mobilités

Une réflexion sur l’Axe majeur

L’Apur réalise des études prospectives dans une démarche partenariale d’étude avec la Ville de Paris et la Préfecture de Région (DRIEA), le Conseil Général des Hauts-de-Seine, la Ville de Neuilly, l’Etablissement Public d’Aménagement la Défense Seine Arche (EPADESA) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP).

Ces études contribuent à la réflexion en cours sur la requalification de l'Axe majeur, de part et d'autre de la Porte Maillot, entre l'Étoile et La Défense. Il proposera des invariants d’aménagement pour un projet urbain de surface concerté qui viseront à renforcer la continuité de l’axe entre Paris et La Défense par des orientions partagées. Ces orientations porteront sur le grand paysage, l’espace public et son animation urbaine, les circulations douces. Elles tiendront compte des multiples dimensions de l’axe, de ses différentes séquences fonctionnelles, économiques et paysagères, du contexte urbain et du foncier potentiellement mutable à ses abords. 

L’étude permettra d’établir un cahier des charges en vue d’une consultation sur l’ensemble de l’axe ou ses différentes séquences.

Un projet d’'urbanisme pour le secteur de la Défense Nord

L’'AUC et son architecte-urbaniste Djamel Klouche ont mené une réflexion sur la partie nord du quartier de La Défense (Quartiers Saisons, Corolles-Reflets-Iris et Regnault-Carpeaux) se développant principalement sur le territoire de la commune de Courbevoie.  Cette étude a pour objectif de définir une nouvelle cohérence urbaine de ce quartier.

Le territoire de l'’étude s'’étend sur la majeure partie des tours du Plan de Renouveau : la tour First, la tour Carpe Diem, suivront les tours Air2, D2, Hermitage Plaza et Phare. La mise en œoeuvre de ces projets s’'accompagne d'’une redéfinition des espaces publics en pied de tours ainsi qu'’une requalification du boulevard circulaire Nord. Au-delà de ces projets c’'est l’'articulation de ce quartier avec son environnement et sa mutation à l’'échelle métropolitaine qui se joue aujourd'’hui.

Cette étude a pour objet de redonner de la lisibilité et de la cohérence entre l’'axe historique qui traverse La Défense et le centre ville de Courbevoie. Cela passe par la définition de nouveaux liens, à l’'instar du cours Gambetta réalisé en 2006 qui, par sa qualité urbaine, a permis de relier le centre ville de Courbevoie à La Défense en développant un ensemble de programmes animant l'’espace public  (commerces, activités, équipements).
Cette approche doit permettre à la fois de retrouver des logiques par quartiers, de gommer l’'impression d'’isolat et de s'’intégrer dans une approche globale de La Défense. L’'étude intègre aussi les projets majeurs de transports en commun qui viendront progressivement conforter la desserte du quartier, avec le prolongement du T2, celui d’'Eole et la réalisation de la rocade du Nouveau Grand Paris à plus long terme.

Le schéma d’'orientations urbaines générales se décline par grands secteurs afin de vérifier le fondement des propositions sur le plan technique, financier, juridique, foncier et programmatique.

Le lien avec Neuilly 

Plusieurs réflexions et études sont en cours, liées à l’aménagement de certaines portions de l’Axe historique et concernant le territoire communal de Neuilly-sur-Seine: la consultation sur l’Axe historique, projet ambitieux de connexion entre l’Étoile, Neuilly et La Défense, lancée par la ville de Neuilly ; le projet d’enfouissement de la RN13 sur la portion de Neuilly-sur-Seine ; la réflexion sur les aménagements de surface en lien avec ce projet menée par l’APUR ; le projet Hermitage les études «Urbanité», le traitement des bords de Seine portés par l’EPADESA. Dans ce contexte, la ville de Neuilly-sur-Seine et l’EPADESA souhaitent se concentrer plus particulièrement sur le lien entre Neuilly et La Défense, afin d’étudier les modalités et les conditions de mise en oeuvre d’un projet d’aménagement ayant pour objet la requalification de ce lien, impliquant notamment la réalisation d’une liaison piétonne entre les deux rives et son accroche aux espaces publics de La Défense et de Neuilly-sur-Seine. 

Pour cela, une convention de groupements de commande a été conclue entre les deux parties. Le groupement associe la ville de Neuilly et l’Epadesa pour désigner le prestataire qui conduira l’étude sur le lien Neuilly-La Défense, pour assurer le pilotage et le suivi de l’étude, ainsi que son financement. La Ville de Neuilly est coordinatrice du groupement de commandes. Cette convention a donné lieu en 2012 à la désignation de l'Agence Dominique Perrault Architecture, en charge d’une étude qui a pour objet d’analyser les contraintes du site, d’estimer (financièrement, juridiquement et techniquement) l’impact des scénarios envisageables et enfin de définir les modalités d’intervention et les conditions de mise en oeuvre des différentes procédures afin de garantir la réalisation du projet.

Vidéo : Une histoire de La Défense Seine Arche par François Lerclercq

Vidéo : Une histoire du Grand Axe à Paris, du Louvre à La Défense