Plan d’action pour la transition énergétique : des résultats prometteurs pour la rénovation des bâtiments

Epadesa | 22 juin 2017

Créé par l’Epadesa en 2015, l’Observatoire de la Performance Energétique des Bâtiments a deux objectifs : disposer d’indicateurs de performances à l’échelle du quartier d’affaires pour identifier les bâtiments nécessitant une réhabilitation rapide et promouvoir les progrès importants du parc immobilier du quartier d’affaires en termes de consommation énergétique et d’impact climatique. Un outil sans équivalent dans les autres quartiers d’affaires internationaux.

En décembre 2015, l’Epadesa (Etablissement Public d’Aménagement de La Défense Seine Arche) présentait les premiers résultats de son Observatoire de la Performance Energétique des Bâtiments (OPEB). Outil participatif mis au point en collaboration avec le cabinet Goodwill Management, cet Observatoire alimenté par les propriétaires et les gestionnaires d’actifs de La Défense Seine Arche, avait permis en 2015 d’obtenir des données sur la consommation énergétique, les systèmes et les bonnes pratiques sur environ 1,5 million de m² de bureaux. Pour 2016, c’est plus de la moitié du parc de bureaux de La Défense qui a été renseigné, totalisant ainsi 1,75 millions de m².

Un bilan de la consommation encourageant

Alors qu’en 2015 nous avions mesuré une consommation équivalente à 361 kWh EP/m2/an sur l’ensemble des immeubles et tours participants, les résultats de 2016 ont permis de constater - pour les immeubles déjà présents lors de la première collecte, comme pour les nouveaux intégrés cette année - une réduction significative pour atteindre 320 kWhEP/m2/an.

Ces chiffres montrent que, loin de l’image traditionnelle des tours énergivores, les immeubles de Paris la Défense deviennent de plus en plus économes et performants, faisant du premier quartier d’affaires européen une destination de plus en plus intéressante pour les entreprises dont la politique de RSE est essentielle pour cette nouvelle édition.

Les propriétaires toujours plus nombreux à participer

Déjà présents la première année, de nombreux propriétaires et gestionnaires ont largement contribué à renseigner les données de l'Observatoire : Allianz, Cushman & Wakefield, Icade, Gecina, Telmma, NBIM Norges Bank, Périal, CBRE, Unibail-Rodamco, Foncière des Régions, Lone Star, Scaprim, Invesco, Société Générale, AXA IM et TH Real Estate.

Et pour la première fois en 2016, Total,  Macsf, LaSalle Investment Management, Deka, EDF-Protertia, Eurosic, Aew Europe, Deutsche Asset & Wealth Management, BNP Paribas REPM ont également accepté de contribuer à la collecte d’informations.

Des actions concrètes en faveur de la transition énergétique

L’Epadesa veille à la qualité environnementale du  parc immobilier de son territoire et a engagé, dès 2015, un plan de renouvellement qui met l’accent sur la rénovation qualitative du quartier d’affaires de Paris La Défense, dans la logique des enjeux du Grand Paris. L’aménageur entend accompagner ces rénovations au travers de mesures telles que le Dispositif d’aide à l’éco-rénovation, c’est-à-dire la création de m² supplémentaires consacrés à l’isolation, en bénéficiant en contrepartie d’un tarif très attractif.

La 3ème édition de l’Observatoire a été lancée le 24 mai dernier. L’objectif : dépasser les 2 millions de m² de bureaux et inciter toujours plus de propriétaires et gestionnaires à participer à cette démarche pour valoriser collectivement l’image du quartier d’affaires et les efforts individuels de chacun.

La transformation progressive de ces immeubles tertiaires contribue à renforcer l’attractivité, le leadership et le rayonnement international de Paris La Défense en matière d’environnement de travail, de qualité de vie pour les utilisateurs et de respect de l’environnement.

Pour Jean-Claude GAILLOT, Directeur Général de l’EPADESA,

« L’Epadesa s’est engagé dans une démarche forte de sensibilisation et d’incitation à la rénovation des immeubles. Pour la 2ème année de l’Observatoire de la Performance Energétique, nous avons obtenu des résultats très encourageants tant sur le nombre de participants que sur l’évolution de la consommation énergétique, qui a significativement réduit. Nous mettons également en place de nouveaux dispositifs, comme la mesure d’éco-rénovation. Cette démarche vise à proposer aux propriétaires des tarifs préférentiels pour l’acquisition d’une surface complémentaire leur permettant de procéder à une meilleure isolation de leur bâtiment. Par ce type d’actions, nous entendons atteindre un niveau exemplaire sur le plan environnemental d’ici 2025. »

Télécharger le communiqué de presse